Le Chardonneret Élégant

Chardonneret

Caractéristiques

Le Chardonneret élégant est un petit passereau, d’une taille inférieure à celle d’un moineau et facile à reconnaître. En effet, l’adulte a une face rouge sang et une grande zone jaune citron sur l’aile. Il y a un léger dimorphisme sexuel qui, si l’on peut dire, ne saute pas aux yeux. Le mâle a le rouge de la face qui déborde l’oeil vers l’arrière tandis que chez la femelle, le rouge s’arrête au niveau de l’oeil. Le reste de la tête est noir et blanc. L’oeil sombre est inclus dans une zone lorale noire. Le bec, régulièrement conique, est rose pâle. Le dessus du corps (manteau, dos et scapulaires) est brun chamois, excepté le croupion et les sus-caudales qui sont blancs, ce qui se voit bien chez l’oiseau en vol. Le brun du dessus gagne les côtés de la poitrine où il forme deux taches pectorales bien visibles, et les flancs, tandis que le reste du dessous est blanc. Ailes et queues sont noires avec des taches blanches sur les rémiges et les rectrices. Le large bandeau jaune qui coupe l’aile en deux dans le sens de la longueur est très visible sur l’oiseau en vol. Les pattes sont roses ou rosâtres suivant la saison.

Les cris

Les cris sont typiques “tsi du dut”, “ti pi dit”, un “tchuii” montant, etc. Lors d’altercations, un cri chuinté assez discordant est émis en séries rapides.

Le chant est une phrase assez mélodieuse, qui a la tonalité des cris qu’elle inclut régulièrement, avec des notes roulées, des accélérations, le tout très caractéristique de l’espèce.

Habitat

Le Chardonneret élégant est un oiseau assez commun des milieux boisés ouverts, qu’ils soient feuillus ou mixtes. On le trouve ainsi au niveau des lisières, clairières et régénérations forestières, dans la steppe arborée, en forêt riveraine le long des cours d’eau et des plans d’eau, dans la garrigue ou le maquis méditerranéen, dans le bogage, le long des routes, et en milieu anthropique dans les parcs, vergers et jardins arborés. Le territoire de nidification doit répondre à deux exigences. Il doit comporter des arbustes élevés ou des arbres pour le nid et une strate herbacée dense riche en graines diverses pour l’alimentation. A ce titre, les friches et autres endroits incultes jouent un rôle essentiel.

Alimentation

Le Chardonneret élégant est très majoritairement granivore. Il se nourrit en toutes saisons de graines très diverses, que ce soit de plantes herbacées, particulièrement d’astéracées (chardons, asters, tussilage, etc.), mais également d’arbres (bouleaux, aulnes, pins, etc.). En hiver, il fréquente volontiers les postes de nourrissage, attiré par les graines qu’on y dépose, pas du tout par la graisse ou autres substances d’origine animale.

Chant : www.oiseaux.net